Portail Internet des Crêtes Préardennaises

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Toutes les actualités des crêtes Préardennaises

Signature d'une convention "Trame Verte et Bleue"

CCCP SignatureConventionTVB

Ce jeudi 21 mars 2019, a eu lieu la signature de la convention Trame Verte et Bleue en présence du Président de la Communauté de Communes des Crêtes Préardennaises, Monsieur Bernard Blaimont, du Maire de la commune de Poix-Terron, Monsieur Jean- Marie Oudart, et du Président de l’association Le ReNArd, Monsieur Jérôme Hallet.

Qu'est ce que la "Trame Verte et Bleue" ?

Suite au changement climatique, à la dégradation de la biodiversité ou encore à l’érosion des sols, les espèces rencontrent de plus en plus de difficulté à trouver des conditions de vie favorables. La Trame verte et bleue (TVB) constitue alors un outil de préservation de la biodiversité grâce aux actions mises en place en son nom. L’ensemble des projets initiés par la TVB doivent permettre aux espèces animales et végétales de se déplacer pour assurer leur cycle de vie et favoriser leur capacitéd'adaptation.

Financé par la région Grand-Est et les Agences de l’Eau en 2019, l’Appel à manifestation d’intérêt TVB a pour objectif de démultiplier les initiatives pour la biodiversité sur le territoire. Avec la signature de cette convention, la communauté de communes des Crêtes Préardennaises, la commune de Poix-Terron et l’association Le ReNArd vont pouvoir agir en faveur des espèces et de la biodiversité. Cet AMI doit contribuer à une meilleure connaissance entre les différents publics et favoriser des rapports plus sains entre agriculteurs et population.

Le projet sur la commune de Poix-Terron

Au printemps 2018, la commune de Poix-Terron a connu, comme l'ensemble du département, des orages importants entrainant des coulées de boue, et donc une aggravation de l’érosion des sols. Face à cette situation, les élus ont souhaité réagir en apportant des solutions concrètes avec le projet « Trame Verte et Bleue ». Ce dernier se veut être coconstruit avec les agriculteurs de la commune. Ainsi l'UDASA, qui réalise le diagnostic érosion, et le ReNArd,en charge du volet biodiversité et de la coordination, proposent au monde agricole  pixien de collaborer ensemble à la construction d'actions concrètes.Le but étant de réduire les risques naturels tout en alliant la préservation de la biodiversité.Ces aménagements (mise en place de haies, de bandes enherbées, de fascines, etc.) joueront un rôle de barrière naturelle et contribueront également à la restauration des continuités écologiques indispensables pour limiter et freiner l’érosion des sols et le ruissellement.