Créées par la loi du 6 février 1992, les commu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nau­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés de communes visent à orga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ni­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ser les soli­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­da­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ri­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés néces­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­saires en vue de l’amé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­na­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ge­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment et du déve­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lop­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pe­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment de l’es­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pace et permettent d’éla­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­bo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rer un projet commun. Elles regroupent plusieurs communes qui, depuis la loi de 1999, doivent être « d’un seul tenant et sans enclave ».  

Bernard Blai­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mont
Président

siège de la communauté de communes à Poix Terron
siège de la communauté de communes à Poix Terron

Les commu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nau­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés de communes exercent, à la place des communes membres, plusieurs compé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tences oliga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­toires et d’autres option­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nelles : 

  • Aména­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ge­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment de l’es­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pace 
  • Déve­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lop­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pe­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment écono­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mique et touris­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tique 
  • Habi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tat cadre de vie – Services à la popu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­la­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion 
  • Envi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ron­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment – Aména­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ge­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ments – Anima­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion

Les compé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tences en détail


Compé­­tences obli­­ga­­toires :

  • Aména­­ge­­ment de l’es­­pace : Schéma de Cohé­­rence Terri­­to­­riale, Plan local d’ur­­ba­­nisme, Zones d’Amé­­na­­ge­­ment Concerté d’in­­té­­rêt commu­­nau­­taire
  • Déve­­lop­­pe­­ment écono­­mique : créa­­tion, aména­­ge­­ment, entre­­tien et gestion de zones d’ac­­ti­­vité, poli­­tique locale du commerce et soutien aux acti­­vi­­tés commer­­ciales d’in­­té­­rêt commu­­nau­­taire, Promo­­tion du tourisme
  • Gestion des milieux aqua­­tiques et préven­­tion des inon­­da­­tions (GEMAPI)
  • Aména­­ge­­ment, entre­­tien et gestion des aires d’ac­­cueil des gens du voyage 
  • Collecte et trai­­te­­ment des déchets des ménages et déchets assi­­mi­­lés


Compé­­tences option­­nelles :

  • Protec­­tion et mise en valeur de l’en­­vi­­ron­­ne­­ment : sché­­mas dépar­­te­­men­­taux et soutien aux actions de maitrise de la demande d’éner­­gie
  • Poli­­tique du loge­­ment et du cadre de vie d’in­­té­­rêt commu­­nau­­taire : poli­­tique du loge­­ment social, opéra­­tions d’in­­té­­rêt commu­­nau­­taire en faveur du loge­­ment des personnes défa­­vo­­ri­­sées
  • Actions sociales d’in­­té­­rêt commu­­nau­­taire
  • Assai­­nis­­se­­ment
  • Créa­­tion et gestion des maisons de services au public

Compé­­tences supplé­­men­­taires et facul­­ta­­tives :

  • Immo­­bi­­lier d’en­­tre­­prise : créa­­tion, aména­­ge­­ment et gestion de bâti­­ments relais, pépi­­nières d’en­­tre­­prises et agri­­coles
  • Equi­­pe­­ments touris­­tiques struc­­tu­­rants : pôles touris­­tiques (Domaine de Vendresse, domaine de La Vène­­rie à Signy-l’Ab­­baye, Relais de Poste de Launois-sur-Vence), sentiers de randon­­nées et de décou­­verte bali­­sés, voies vertes, aires de services camping-cars
  • Pôles médi­­caux et Maisons de santé (à l’ex­­clu­­sion du pôle médi­­cal commu­­nal de Saulces-Monclin).
  • Equi­­pe­­ments spor­­tifs struc­­tu­­rants : construc­­tion, l’amé­­na­­ge­­ment, l’en­­tre­­tien et la gestion d’équi­­pe­­ments struc­­tu­­rants suivants : aire spor­­tive d’At­­ti­­gny compre­­nant un COSEC et le plateau spor­­tif atte­­nant ; gymnase COSEC de Chau­­mont-Porcien ; gymnase de Poix-Terron ; gymnase COSEC de Signy-l’Ab­­baye
  • Réseaux et services locaux de commu­­ni­­ca­­tions télé­­pho­­niques
  • Anima­­tion des jeunes et des ainés
  • Sécu­­rité et préven­­tion de la délinquance
  • Auto­­rité orga­­ni­­sa­­trice de la mobi­­lité locale (AOM) (sans trans­­ports régu­­liers et scolaires)